CHERCHER >>
 

   
 
La santé / Impacts / Effets retardés
Troubles neurologiques
Pour certains insecticides, la neurotoxicité est le mécanisme même de leur mode d’action sur les ravageurs (par exemple inhibition de l’activité cholinestérasique ). Les effets aigus survenant à doses importantes chez l'homme (agriculteurs) sont maintenant bien documentés notamment en raison des intoxications accidentelles ou volontaires (tentatives de suicide). Il s'agit d'effets neurotoxiques, principalement dus aux organophosphorés et aux carbamates, mais également aux organochlorés (DDT, lindane..), ou aux pyréthrinoïdes.

Concernant les effets chroniques, dus aux expositions à faibles doses répétées sur une longue durée, les connaissances restent lacunaires. Les principaux effets chroniques étudiés sont les neuropathies périphériques, les troubles neurodégénératifs (tels que la maladie de Parkinson) et les troubles neurocomportementaux. Une vingtaine d’études ont été conduites sur la maladie de Parkinson, mais, actuellement, aucun consensus ne s’en est dégagé.