CHERCHER >>
 

   
 
Les données / La contamination de l'eau / L'eau de consommation
Dispositif de contrôle

Les eaux destinées à la consommation humaine sont prélevées majoritairement au niveau de captages d’eaux superficielles (rivières) et sont parfois d’origine souterraine (forages, sources). Les eaux brutes, ainsi prélevées, sont ensuite traitées dans des usines d’eau potable avant d’être distribuées aux consommateurs.


Les eaux de consommation font l’objet d’un contrôle régulier effectué par

 

l’exploitant du réseau de distribution, 
 les DSDS (services Santé Environnement) qui assurent le contrôle sanitaire.


Le contrôle sanitaire des eaux de consommation est effectué sur :

 
 les captages d’eau : forages, sources, prises d’eau en rivière, 
 les unités de traitement et de production d’eau, 
 les réseaux de distribution : au robinet du consommateur.


Les eaux distribuées doivent présenter des concentrations en substances actives inférieures à la norme de 0,1 μg/L (0,03 μg/L pour l’aldrine, la dieldrine, l’heptachlore et l’époxyde d’heptachlore ; 0,5 μg/L pour la somme des molécules détectées). La concentration maximale de 0,1 μg/L est une limite réglementaire de distribution et non une norme sanitaire.

 

 
Les eaux embouteillées de Martinique et de Guadeloupe font l'objet d'un contrôle annuel de recherche de résidus de pesticides.

En Martinique, aucune trace de pesticides n'a été mise en évidence.

En Guadeloupe, la source Capès Dolé s'est révélée polluée en mars 2000. Elle a fait depuis l'objet d'un traitement au charbon actif.

 

 

En savoir plus :

 

 DSDS Guadeloupe : consulter le site  

 

 DSDS Martinique : consulter le site