CHERCHER >>
 

   
 
> La bibliographie / Documents guides
Les documents guides
Agro environnement

Le 6e numéro des cahiers du PRAM aborde la question du “changement d’échelle” - où l’on passe du “plus petit au plus grand”, mais aussi “du plus petit au encore plus petit”, comme l’illustrent les différents articles. La sortie de ce cahier coïncide avec l’évolution du PRAM : le “ Pôle de Recherche Agronomique de la Martinique” est devenu le “Pôle de Recherche Agro-environnementale de la Martinique” (48pp)


Alimentation

La chlordécone, insecticide de la famille des organochlorés, a été utilisée en Martinique à partir de 1972, date de son autorisation provisoire de vente. Ce produit, d’abord commercialisé sous le nom de Kepone (jusqu’en 1976), puis sous celui de Curlone (à partir de 1981), a été définitivement interdit en 1993. Les autorités agricoles de Martinique estiment que, dans le cadre de la lutte contre le charançon du bananier, 300 tonnes de chlordécone ont été épandues entre 1981 et 1993 (31 pp.)


Aspects agronomiques

A la commande de cinq ministères, l’INRA et le CIRAD ont mené une étude diagnostique et prospective sur la Guadeloupe et la Martinique, pour définir l’étendue et l’intensité des contaminations par les organochlorés aux Antilles, et proposer des pistes de gestion/reconversion des sols contaminés par le chlordécone.


Biocontamination

Retrouvés en quantité importante dans l’eau des rivières, les résidus de produits phytosanitaires (Chlordecone, isomères de l’Hexachlorocyclohexane, Dieldrine, Dithiocarbamates… sont, de part leur nature chimique, fortement bioaccumulées par les poissons et crustacés qui y vivent. De récents résultats (Monti 2005, Coat 2005) montrent, en Guadeloupe, une contamination importante des espèces d’eau douce qui a justifié l’interdiction de pêche et de consommation de ces organismes dans les rivières situées au sud-est de la Basse-Terre (36 pp.)


Cancers et organochlorés

Un analyse bibliographique a permis de choisir les cancers dont la survenue pouvait être liée à une exposition aux pesticides tant chez l’adulte que chez l’enfant. Les donnés d’incidence de cancer ont été obtenues à partir du registre des cancers de la Martinique, pour la période 1981-2000. L’exposition de la population martiniquaise aux POC a été approchée par la cartographie des zones potentiellement polluées à la chlordécone établie par le Bureau de recherches géologiques et minières (BRGM).Seule la distribution spatiale de l’incidence du myélome multiple présente une structure géographique particulière vis-à-vis de l’exposition potentielle aux POC. Pour toutes les autres localisations cancéreuses étudiées, aucune distribution spatiale particulière n’a été mise en évidence.


Chlordécone et santé

Le comité scientifique international a été mis en place dans le cadre du plan chlordécone afin de proposer des recherches complémentaires et le renforcement de la veille sanitaire et de la surveillance de l’impact sanitaire des pesticides aux Antilles. Le présent document restitue l’ensemble du travail du Conseil ; ainsi, outre le point sur les effets sanitaires des expositions aux chlordécone, le conseil propose également différentes recommandations pour renforcer la sécurité des populations (octobre 2009, 99 pp.)


Descriptif des risques

La Communauté européenne et ceux de ses Etats membres qui sont Parties à la Convention de Stockholm ont proposé l’inclusion du chlordécone dans la liste des substances chimiques visées par cette Convention. Lors de sa réunion de novembre 2005, le Comité d’étude des polluants organiques persistants a conclu que cette substance satisfait aux critères de sélection énoncés dans l’Annexe D de la Convention et qu’il conviendrait d’établir un projet de descriptif des risques aux fins de l’examen plus approfondi de la proposition (32 pp)


Eaux de consommation

A la suite de la découverte, en quantité parfois très importante, de molécules organochlorées dans certains captages d´eau du sud de la Basse-Terre, madame la ministre de l´aménagement du territoire et de l´environnement et madame la secrétaire d´État chargée de la santé et des handicapés ont conjointement saisi l´Inspection Générale des Affaires Sociales (IGAS) et l´Inspection Générale de l´Environnement (IGE) d´une mission d´évaluation des actions engagées ou prévues dans le cadre du plan d´action local phytosanitaire mis en place à la suite de cette découverte (86 pp.)


Eaux souterraines

Depuis 2004, le BRGM est chargé par la DIREN Martinique du suivi de la qualité des eaux souterraines. Ce suivi a pour objectifs d’améliorer la connaissance de la qualité naturelle des eaux souterraines et d’évaluer leur vulnérabilité vis-à-vis des pollutions anthropiques. Le réseau de suivi comprend 35 sites constitués de forages, piézomètres et sources. Les analyses sont effectuées deux fois par an, en saison sèche (avril-mai) et en saison des pluies (octobre-novembre).


Exposition alimentaire

Le chlordécone est une molécule organochlorée, qui a été utilisée dans le passé comme insecticide, afin de lutter, entre autres, contre le charançon du bananier dans les Antilles françaises. Malgré l’interdiction de son utilisation au début des années 1990, cette molécule, très persistante, est aujourd’hui toujours présente dans les eaux et sols des Antilles françaises, et par voie de conséquence dans les produits alimentaires d’origine végétale et animale (79 pp.)


Grepp 2006

En Guadeloupe, la pollution des sols agricoles par les organochlorés - et singulièrement le chlordécone - insecticides longtemps utilisés dans les bananeraies et interdits depuis plus de dix ans, est essentiellement répartie sur la Basse-Terre. Ces produits extrêmement persistants se retrouvent, aujourd’hui, dans les sols anciennement traités. La rémanence de ces produits dans l’environnement (notamment les sols et les cours d’eau) pose problème et reste un sujet de légitime préoccupation (46 pp.)


Impact de mesures

Le chlordécone est une molécule organochlorée, qui a été utilisée dans le passé comme insecticide, afin de lutter, entre autres, contre le charançon du bananier dans les Antilles françaises. Malgré l’interdiction de son utilisation au début des années 1990, cette molécule, très persistante, est aujourd’hui toujours présente dans les eaux et sols des Antilles françaises, et par voie de conséquence dans les produits alimentaires d’origine végétale et animale.


Limites maximales

Cette étude permet de mettre en évidence l’intérêt en termes de santé publique de proposer des approches ciblées de réduction de l’exposition alimentaire au chlordécone des populations guadeloupéenne et martiniquaise (40 pp.)


Milieu marin

L´île de la Martinique possède 70 Km de linéaire récifal environ. Bouchon et Bouchon-Navaro (1998) estiment que 80% de ces récifs sont en voie de dégradation. Cette dégradation serait peincipalement causée par les activités anthropiques, dont les effets affaiblissent les capacités de résistance des écosystèmes face aux agressions naturelles (97 pp.)


Organochlorés

Pour définir des orientations de gestion fondées sur les éléments de santé publique, la Cire Antilles-Guyane a envisagé la réalisation d’une évaluation quantitative des risques sanitaires (EQRS) liés à l’exposition de la population antillaise aux organochlorés via les différents milieux environnementaux contaminés. Son principal objectif serait d’identifier l’impact sanitaire lié aux contaminations environnementales des pesticides organochlorés (type d’effet le plus susceptible d’être observé sur les populations exposées et ampleur du problème) afin de mettre en place, si nécessaire, un dispositif de surveillance adapté ou d’exploiter ceux déjà existants (52 pp)


Pesticides dans les eaux

Au cours de l’année 2005, des observations ont été effectuées régulièrement par les réseaux de connaissance générale, permettant ainsi d’apprécier l’état général de la qualité des cours d’eau et des nappes souterraines. L’attribution d’une classe de qualité à chaque point de mesure, à partir de grilles normalisées (SEQ-Eau), a permis d’évaluer la contamination des milieux aquatiques. La présence de pesticides dans les eaux superficielles et souterraines est généralisée sur l’ensemble du territoire – métropole et départements d´outre-mer (39 pp.)


Phytomanagement

La gestion par les plantes ou « phytomanagement » est une piste de recherche susceptible de répondre à des questions pragmatiques des thématiques opérationnelles du Pôle de Compétence Sites et Sédiments Pollués. Le « phytomanagement » est prometteur sur le plan technique, économique et juridique (pp. 53)


Pollution des sols 1

La rémanence de certains produits phytosanitaires organochlorés utilisés dans les dernières décennies contre le charançon du bananier a conduit la DDAF et la DIREN de la Martinique à se donner des moyens argumentés pour prendre certaines précautions quant à l´utilisation actuelle des sols pour la production des rhizomes et tubercules en particulier (dans le cadre du GRoupe d´Etude des PHYtosanitaires de Matinique)


Questions Réponses

Le chlordécone est une molécule organochlorée, qui a été utilisée dans le passé comme insecticide, afin de lutter, entre autres, contre le charançon du bananier dans les Antilles françaises. Cette substance est très stable et se dégrade difficilement dans l´environnement. En Martinique et Guadeloupe, l’utilisation de préparations à base de chlordécone est interdite depuis 1993 (4 pp.)


Rapport OPECST 2009

Le rapport n° 487 (2008-2009) de Mme Catherine PROCACCIA, sénateur et M. Jean-Yves LE DEAUT, député, fait au nom de l´Office parlementaire d´évaluation des choix scientifiques et technologiques, (déposé le 24 juin 2009) : les impacts de l’utilisation de la chlordécone et des pesticides aux Antilles : bilan et perspectives d’évolution (223 pp.)


Rapport d´enquête

Evaluer les plans d´action engagés pour traiter la pollution historique due au chlordécone et autres organochlorés dont l´usage est interdit depuis plusieurs années, telle était la mission essentielle de la mission d´enquête. mais d´autres produits phytosanitaires, utilisés, aujourd´hui, contaminent les milieux aquatiques et il convenait également de s´en préoccuper. Aussi, sans en faire l´axse majeur de ses investigations, la mission a également examiné les actions conduites dans ce domaine.


Rapport d´information

Pour répondre à l´inquiétude des antillais face à l´utilisation prolongée du chlordécone, une mission d´information sous la présidence de M. Philippe Edmond-Mariette s´est constituée en octobre 2004 afin d´étudier le problème de la pollution par ce pesticide. Les travaux de la mission d´information sont restitués dans ce rapport. Après avoir retracé l´historique de l´utilisation du chlordécone et analysé les décisions prises à cette époque, le rapport détaille les actions mises en œuvre pour lutter contre la pollution environnementale et apporte des recommandations afin d´améliorer ces actions locales.