CHERCHER >>
 

   
 
> La santé / Les effets sur la santé
Les effets sur la santé

Peu d’études ont investigué les effets du chlordécone sur la santé humaine. L’ensemble des effets rapportés ont été constatés en milieu professionnel, notamment chez les professionnels exposés pendant la fabrication de ce composé. Ainsi, des effets neurologiques (tremblements, céphalées, troubles visuels et irritabilité) ont été mis en évidence chez des travailleurs américains d’une usine de production (Hopewell, Virginie, USA) exposés à de fortes doses et sur une longue période. Dans cette population, les tremblements étaient observés chez les travailleurs présentant une concentration sanguine de chlordécone supérieure à 2 mg/L. des effets hépatotoxiques (augmentation du volume du foie, augmentation de l’activité enzymatique et prolifération de certains éléments cellulaires) ont par ailleurs été constatés sans que ces derniers ne soient reliés à une quelconque concentration. Enfin, chez les sujets ayant été exposés à de fortes doses dans le cadre professionnel on a pu noter des effets sur la spermatogénèse (oligospermie et baisse de la mobilité des spermatozoïdes). Une récente étude conduite par l’Inserm U625 auprès d’hommes adultes résidant en Guadeloupe sur la fertilité masculine ne met en évidence aucune association significative entre les niveaux de chlordécone sanguins dans cette population et les paramètres spermatiques ou hormonaux définissant la fertilité. Les modifications de ces paramètres ont été détectées chez les ouvriers de l’usine de Hopewell victimes d’une intoxication au chlordécone à des concentrations sanguines supérieures à 1 µg/mL. Dans l’étude de l’Inserm mentionnée précédemment, le taux sanguin observé le plus élevé est de 0,1 µg/mL.

Chez l’homme, aucune étude relative aux effets cancérigènes du chlordécone ne s’est révélée concluante. Cependant, du fait des preuves de cancérogénicité suffisantes chez l’animal, le chlordécone a été classé 2B (cancérigène possible chez l’homme) par le Circ.

 

En conclusion, les effets liés aux expositions aiguës semblent être similaires chez l’homme et l’animal.

 

 

Pour les effets chroniques à plus faibles doses, il existe globalement peu de cohérence entre les résultats des expérimentations animales et les effets observés chez l’homme. Certains effets chez l’animal, comme les atteintes rénales par exemples, ne sont pas retrouvées chez l’homme. Cependant des effets sur le foie et sur la reproduction (altération de la production des spermatozoïdes chez l’homme) ont été identifiés pour les deux espèces.

 

Il est important de noter que ces effets ont étés observés à des doses nettement plus élevées que celles auxquelles est actuellement exposée la population antillaise. En effet, dans une récente étude les concentrations sanguines de chlordécone mesurées dans la population antillaise sont très nettement inférieures aux niveaux associés aux effets observés sur les travailleurs américains.

 

 

En savoir plus :

 

Inserm : consulter le site 

 

Centre international de recherche sur le cancer (Circ) : consulter le site