CHERCHER >>
 

   
 
FAQ Chlordecone
La molécule de chlordécone et les organochlorés

Q1. Qu’est-ce que le chlordécone (les organochlorés) ?
Le chlordécone est une matière active insecticide de la famille chimique des organochlorés. Principalement efficace contre les insectes broyeurs, les produits pesticides à base de chlordécone ont été utilisés dans les bananeraies antillaises pour lutter contre les charançons, qui ravagent les bananiers.

Q2. Quels sont les risques pour la santé d'une exposition au chlordécone?
Aucune d'étude épidémiologique n'a investigué les effets du chlordécone sur la santé humaine pour des expositions à long terme à des faibles doses, notamment pour des expositions liées à la contamination des produits alimentaires. L'ensemble des données disponibles proviennent des observations en milieu professionnel chez des travailleurs exposés principalement par voie respiratoire et cutanée. Des effets neurotoxiques, hépatotoxiques et sur la spermatogenèse ont été mis en évidence pour des expositions élevées. Chez l'animal de laboratoire, on observe une néphrotoxicité et une dégradation de la spermatogenèse. Concernant les effets cancérogènes, aucune étude n'a été concluante chez l'homme. Le Centre international de recherche sur le cancer (Circ) a classé cette substance dans le groupe 2B c'est à dire cancérogène possible chez l’homme. Les connaissances scientifiques étant incomplètes, en particulier chez l’homme, plusieurs études épidémiologiques sont actuellement menées, notamment par l'Institut national de la santé et de la recherche médicale (Inserm), aux Antilles afin de combler ces lacunes (étude Ti-Moun et étude Karuprostate dont les résultats sont attendus en 2008-2009). Le risque sur la fertilité masculine a fait l’objet d’une étude réalisée par l’Inserm et dont les conclusions ont été communiquées en 2006. Cette étude a été réalisée chez une centaine d’hommes adultes, résidant en Guadeloupe, salariés et suivis par la médecine du travail. Aucune association significative n’a été retrouvée entre les niveaux de chlordécone dans le sang et les paramètres spermatiques ou hormonaux définissant la fertilité ou capacité biologique à se reproduire.

Q3. Autorisation : quand a-t-il été autorisé et pour quelles utilisations ?
Des spécialités commerciales contenant du chlordécone ont été autorisées en 1972 (Kepone©) puis en 1981(Curlone©) pour lutter contre un ravageur très préjudiciable aux bananiers, le charançon noir.

Q4. Interdiction : quand et pourquoi a-t-il été interdit ?
Les produits à base de chlordécone ont fait l’objet d’un retrait d’homologation en février 1990, assorti d'un délai d’utilisation de 2 ans. Ce retrait a fait suite à un avis de la Commission d'étude de la toxicité qui s'est prononcée, en septembre 1989, pour l'interdiction du chlordécone en raison de sa persistance dans l'environnement et de sa toxicité.

Q5. Dérogation : pourquoi des dérogations ont-elles été accordées aux Antilles et jusqu’à quand a-t-il est utilisé ?
A la demande des professionnels de la banane et de parlementaires, motivée par une recrudescence des attaques de charançon suite au passage de deux cyclones en 1979 et 1980 et par l’absence de produits de substitutions jugés suffisamment efficaces, deux dérogations successives ont prolongé le délai d’utilisation (initialement de 2 ans) jusqu’au 30 septembre 1993 pour lutter contre le charançon noir de la banane.