CHERCHER >>
 

   
 
> La santé / Les travaux du CS santé / Le mandat
Le mandat du CS santé

L’action 16 du plan d’action chlordécone en Martinique et en Guadeloupe 2008-2010 prévoit d’installer un comité scientifique international pour proposer des recherches complémentaires et le renforcement de la veille sanitaire et de la surveillance de l’impact sanitaire des pesticides.


La note conjonte de l'InVS et de l'INSERM, qui crée ce comité scientifique, précise qu’il doit formuler des recommandations concernant :


1) les recherches complémentaires à celles déjà mises en oeuvre pour améliorer la connaissance de l’impact sanitaire du chlordécone sur la population générale et les travailleurs ;


2) les dispositifs complémentaires à ceux déjà mis en oeuvre pour surveiller les conséquences sanitaires de l’utilisation du chlordécone sur la population antillaise, y compris les travailleurs ;


3) les actions de santé publique pour prévenir les conséquences sanitaires susceptibles d’être entraînées par l’exposition passée ou actuelle au chlordécone ;


4) les modalités d’évaluation de ces actions.


Par rapport à la formulation de l’action 16, la lettre de mission semble élargir le champ du travail puisqu’elle fait référence aux actions de santé publique, alors que le texte du plan d’action n’évoque que la veille et la surveillance. En réalité, cet élargissement n’est qu’apparent. Il est en effet impossible de discuter du renforcement des dispositifs de surveillance si l’on n’a pas une vision claire des risques sanitaires et de l’efficacité des actions de prévention mises en oeuvre. Le mandat du comité scientifique est donc de rassembler les connaissances permettant d’apprécier la nature et l’importance de l’impact sanitaire du chlordécone. Si ces connaissances existent, il s’agira de guider les actions de prévention des effets des expositions passées ou actuelles. Si les connaissances sont insuffisantes, il faudra proposer des recherches complémentaires.

 

Dans tous les cas, il faudra s’interroger sur les outils permettant de surveiller l’état de santé de la population et sur les outils d’évaluation des actions entreprises.